Au nord de cette région se situe l'île de Djerba avec sa centaine d'hôtels, ses plages et son aéroport international.

Les plages sont situées au nord-est de l'île, là où il y a un peu de profondeur et des vagues. Tous les hôtels sont concentré sur cette zone. Il est possible d'entrer dans ces hotels et d'aller se baigner sur leurs plages. Ailleurs sur l'île, il faut marcher des centaines de mêtres avant de pouvoir s'immerger.

- Une plage publique dans cette zone près du phare de Midoun donc au nord-est : la plage de Sidi Yati.

- A 10km au sud de l'aéroport, une très jolie plage à fréquenter lors du couché de soleil sur la cote ouest de l'ile (Sidi Jmour) avec sa mosquée, petit port et petit café restaurant au bord de l'eau (pas d'habitations).

Au centre de l'Ile, la cynagogue de la Ghriba l'une des plus ancienne et magnifiquement bien rénovée. Dans le village proche, Erriadh, 80 peintres l'ont transformé en musée à ciel ouvert avec plus de 300 peintures "Street art"!

 

A visiter au sud de l'île : le village berbère de Guellala avec ses dizaines de potiers exposant quantité de poteries devant leurs ateliers. Ne pas manquer non plus de visiter le magnifique musée de Guellala sur les hauteurs de Guellala. Il se situe dans un très joli et grand batiment avec plus de vingt salles et un superbe panorama sur la mer depuis sa terrasse. Juste à coté, un restaurant très agréable. Ce n'est qu'a Guellala que vous trouverez des choses encore authentiques sur l'Ile ! 

Potier guellala

On peut quitter l'île soit avec le bac (800 millimes par voiture soit 40cts€ : une heure d'attente et 30mn de traversée), puis on traverse alors la plaine du Djeffara pour accèder à la ville administrative de Médenine. Sur la route, 20km avant Médenine, on peut visiter le musée et la salle d'exposition des techniques développées par l'Institut des Régions Arides (IRA), qui dispose d'un incubateur où des chercheurs travaillent sur la valorisation des ressources naturelles.

Montagnes et Ksour

Le périple commence par Médenine. Visitez les 3 ksour au centre-ville, échoppes touristiques, ruelle où fût tourné des scènes de StarWars et au nord, le musée du Ksar où 5 chambres d’hôtes et un café ont été aménagés. Vous pouvez y consulter l’« Atlas des Ksour ».

Ksar Medenine

Rejoindre Ksar Jouamaa 30km à l’ouest par une belle route impressionnante qui va monter à flanc de montagne. Egalement 5 chambres ont été aménagées, un café-restaurant avec vue sublime sur la plaine et ses cultures en terrasses. Deux très beaux circuits pédestre en boucle de 3h traversent sources et oasis par des chemins muletiers.

Poursuivre vers Beni Kheddach, visitez le village d’artisans et continuer vers Zammour où un gite de 16 chambres troglodytes a été aménagé et 4 maisons d’hôtes. De là, divers circuits de randonnées : vers le mont MzenZen en une heure facile d’accès, les 5 citadelles et descente vers Ksar Hallouf où 3 maisons d’hôtes dont une troglodyte dans la palmeraie vous accueillent. 

Gite de Zammour : http://www.tourisme-sud-tunisien.com/infos/hebergement/101/Beni-Kdch-gte-Zammour-16ch-troglo

 

Depuis l'ouest :

Si on vient dans cette région depuis Tozeur, on accède en traversant les très belles montagnes du Dahar. Là commence les villages troglodytes de montagnes avec Tamezret.

A Tamezret, il y a un joli petit musée aménagé dans 3 troglodytes disposées en croix. Il y a des chambres d’hôtes à l’entrée du village atour d’un donjon (pas forcément du meilleur goût)… au nord de Tamazret une piste part de l’intérieur du village vers Zaraoua ancienne, village abandonné où fut tourné une prise de vue du film l’Or noir de Jean Jacques Annaud.

A 6 km à l'est, en direction de Matmata, un musée troglodyte exceptionnel de 3000m² ; une succession de couloirs creusés dans la roche, avec présentation de mergoums, arts de la table, habits traditionnel et même une huilerie et un puits, pour finir dans une basse cour à ciel ouvert où gambadent lapins, dindons, poules et chèvres… Diar Amor, c’est aussi une ère de camping, un gîte avec 6 chambres, un restaurant café et vente d’objets artisanaux.

 

Plan musée diar amor

Huilerie de Diar Amor

A 8 km à l’Est, Matmata ancienne, la ville troglodyte par excellence ! Ces habitations troglodytiques sont un vrai plaisir à visiter en plein été car leur température reste constante toute l’année entre 18 et 23°c environ (lorsqu'il fait 8°C ou 45°C à l'exterieur). Vu du ciel, on voit tous ces patios, creusés verticalement dans le sol. Sur les cotés, les chambres ont été creusées. Deux hôtels troglodyte sur la route de Médenine avec leurs 5 patios : Sidi Driss où fut tourné StarWars et Hôtel Marhala. Sur la route de Douz avant d’entrer à Matmata, il y a 2 hôtels de luxe avec piscine (80 à 120Dt la nuit).

Plan hotel sidi driss matmata

Couloir maison troglodyte matmata

A 25km à l’Est de Matmata (40km à l’Ouest de Médenine), le village de Toujane. A moitié abandonné, ici 5 propriétaires ont rénové des maisons pour en faire des chambres d’hôte aux prix de 20 à 45Dt la nuit. Le miel de Toujane est réputé car les abeilles butinent le thym et romarin des alentours : demandez à manger une tartine de miel dans un pain cuit au feu de bois. 

Sur les traces des Ouerghemma par la route des Ksour !

http://www.tourisme-sud-tunisie.com/infos/activity/106/La-route-des-Ksour 

En partant au sud de Toujane, à 40km commence alors le monde des "Ksour". On peut également y accéder directement depuis Djerba, en passant par la chaussée romaine (désormais goudronnée et il ne reste plus aucun vestiges romains!). On rejoint alors la ville de Tataouine à 120km en 1h30.

Les Ksour, ce sont ces greniers fortifié du sud tunisien qui permettaient aux tribues nomades, de stocker leurs récoltes. Celui situé le plus au nord est Ksar Halouf (mentionné plus haut, en partant de Medenine à l'est et au nord de Zammour-BeniKedech). 

Le sud-est tunisien énigmatique et authentique ne se dévoile que farouchement. Ses vestiges envoûtent chaque voyageur qui le traverse pour peu que ce dernier s’y arrête pour se laisser imprégner de l’Esprit qui y règne ! Ces bâtisses rustiques, joyaux du patrimoine, sont des témoins chargés d’une forte symbolique de l’organisation des tribus arabes et amazigh (amazigh appelé improprement « Berbère) unies en confédération des « Ouerghemma » et qui arrivèrent ainsi à subsister dans ces contrés hostiles et semi-arides. Près de 200 ksour (Ksar au singulier) furent édifiés à partir du XIVème siècle jusqu’au début du XXème siècle pour stocker orge, autres denrées et richesses.

Abandonnées depuis plus de 50 ans, ces ksour de gypse et pierres grossières, peu à peu s’effondrent malgré les efforts récents déployés par l’Institut National du Patrimoine. D’autres passionnés leur redonnent une nouvelle vie en les ouvrants sur le tourisme.

Ksar Haddada où des scènes de Starwars ont été tournées. Dzaou tient le café et propose sur commande restauration voire hébergement.

Poursuivre vers Ghoumrassen, ville encaissée dans de profonds canyons. Poursuivre vers les villages de montagnes que sont Guermessa à 20 km, Chenini et Douiret. Les maisons de ces villages ont été creusées dans l’argile au pied d’une citadelle grenier et s’étalent sur plus de 2 km (plus de 600 troglodytes et annexes pour chaque village). Guermessa est totalement abandonnée mais il est possible de manger sur commande au restaurant de Kamel.

Au sud à 20km : Chenini avec une auberge troglodyte Kenza avec 7 chambres rustiques mais aménagées avec goût pouvent accueillir 30 personnes. Profitez de la douceur des troglodytes, cavités de 10-12m de longueur et 3.5m de largeur (frais en été à 25°, tempéré en hiver à 20°). http://www.kenza-chenini.com/

Ce village habité par 80 familles, parle amazigh. Les saisons rythment encore la vie : olives sèches pressées de façon ancestrale tout au long de l’année dans le moulin troglodyte actionné par le dromadaire, tonte des moutons en mars, moissons d’orge en juin, figues en aout, cueillette d’alfa (plante longues fibres résistante) pour concevoir des contenants...

De nombreuses balades peuvent être entreprises autour de Chenini : balades aux 7 dormants (moquée isolée, de renommée mondiale car serait mentionnée dans le Coran), montée au « rocher du dromadaire », passage à la cascade pétrifiée, chemins des sources et oasis, randonnées à travers les terrasses de cultures appelées « jessour » vers Guermessa ou Douiret…

 

Mosquée Sept dormants

http://www.tourisme-sud-tunisie.com/infos/activity/17/Chenini-balades-Douiret-Guermassa

Le village le plus authentique du sud est le village de Chenini. Le levé de soleil sur la crête du village à 8h du matin est sans doute l'une des plus belle images que vous pourriez retenir de votre périple dans cette région! Donc prévoir d'y dormir une ou plusieurs nuits.

Vue chenini crête

Randonnées chenini

 

Douiret est accessible depuis Chenini à 20km au sud, par une très belle route goudronnée passant par le plateau du Dahar. Le village dispose de 2 gites Celui de Raouf avec 30 chambres réparties dans le village et le gîte de l'association ASNAPED avec 9 chambres. La famille de Raouf et ses collègues sont tout dévoué pour vous proposer repas et randonnées : http://www.gitedouiret.com/

Rejoindre Maztouria par une très belle route nouvellement goudronnées pour les ksour d’Ouled Soltan (effigie du billet de 20 dinars), Ezzahara (le ksar est encore utilisé), Bou Harida (le seul sur 5 étages de gorfa mais accès a pieds non aménagé), les 3 ksour de Jlidet et sur les hauteurs avant Tataouine ceux de Gattoufa (accès à pied au bout de la vallée de la cité ennour Tataouine). Ce circuit au sud de Tataouine constitue une très belle boucle de 60km permettant de visiter les ksour les plus imposants de la région.

 

Ksar ouled soltan

 

Tataouine dispose de deux hôtels de charme avec piscine : Sangho avec une galerie de l’artiste Saad et Dakyanus pour sa grande piscine semi olympique. Pensez à visiter le village d’artisans près de l’hôtel Gazelle et le souk des épices et celui des artisans en centre-ville et achetez les fameuses pâtisseries cornes de gazelles, composées de miel sésame noisettes amandes!

Consacrez au moins 4 jours soit 3 nuits pour ce périple. Au mois de mars, le festival international des ksour glorifie ces ksour. A terme, « ce monde » devrait intégrer la liste du patrimoine de l’UNESCO ce qui serait porteur de développement économique.

Et ne pas hésiter à profiter des belles piscines des hôtels Dakyanus et Sangho même si vous n'y résidez pas

(10dt ou simplement prendre des consommations au bar...)

Piscine Dakyanus   Hotel sangho