Sud-Ouest : Chotts, palmeraies et oasis

EN SAVOIR PLUS

Tozeur dispose d’infrastructures dignes d’une station balnéaire (un aéroport international, grands hôtels et agences de location de voitures) … et pourtant Tozeur n’est situé qu’au bord d’une mer asséchée « le Chott el Jerid » (que l’on peut traduire par la mer asséchée bordée de palmiers). Vous pouvez d’ailleurs découvrir la palmeraie de Tozeur en calèche. Il y a plusieurs maisons d’hôtes dont une aux prix abordables de 40Dt / pers / nuit comme Dar Ennour ou à DEGUACHE (à 8km de Tozeur) Dar El Nour avec 3 chambres, un petit hôtel aux mêmes prix (résidence Karim) sur la rue principale, une jolie petite résidence avec piscine : la résidence El Oued avec  12 chambres à 60Dt et également de nombreux grands hôtels de 300 lits aux tarifs plus élevés.

Palmeraie tozeur   chott el jerid

Le Chott, cette mer asséchée est devenue une grande étendue plate en dépression de quelques mètres en dessous du niveau de la mer. Elle est large de 80 à 400km selon les endroits.  Le sel de saumure est exploité (à voir proche de la route qui traverse le Chott) mais ce sel sert plutôt à saler nos routes européenne lors des chutes de neige. Sur ses bords et légèrement en dessous de sa surface, les roses des sables se sont formées. On en voit un peut partout à la vente.  S’il n’y a plus d’eau en surface, il y a par contre une immense nappe d’eau chaude en profondeur, située entre 1500 et 2000m. D’autres nappes se superposent (au nombre de 4) selon les couches géologiques, stockées dans le sable, entre des couches d’argiles étanches. Plus ou moins exploitées, ces nappes alimentent de nombreuses palmeraies qui bordent le chott (à l’écart de la zone salée du chott) ceci entre Tozeur et Gabès au bord de la méditerranée. Vous trouverez plus de détails dans la partie : Naviguer par thèmes / Ressources du sol et sous-sol.

Dans les palmeraies, les hommes ont toujours exploités l’agriculture oasienne à étages (le palmier qui grâce à sa fraicheur instaure un micro-climat préservant une certaine humidité permettant de cultiver des arbustes tel que le figuier et des plantes basses comme les légumes). A partir des années 1970, la culture intensive des dattes (notamment Deglet nour) a peu à peu supplanté cette agriculture oasienne. Vous trouverez plus de détails dans la partie : Naviguer par thèmes / Agriculture traditionnelle.

Palmier dattier  Acrobranche sahara lounge

Les palmeraies ont permis d’y développer des activités humaines : l’agriculture mais aussi l’artisanat. Ainsi, Tozeur est réputé pour ses briques de 20cm de long 8 de large et 6 d’épaisseur. Tous les immeubles sont fabriqués en briques d’argile ocre et constituent de superbes dessins géométriques, ce qui rend à la ville un aspect unique. Ces briques sont fabriquées par une multitude d’artisans situés sur un terrain (appelé la briqueterie), proche de la palmeraie (car les palmes servent de combustible pour alimenter les fours) et proche de gisements d’argile. Le tronc de palmier sert à réaliser les toits des maisons traditionnelles ceci après un traitement spécifique avec le sel du Chott et dispose de qualités isolantes très intéressantes. Toutefois, la nouvelle race de palmier Deglet nour ne permet pas cette utilisation (ce dattier produit de bonnes dattes mais le tronc ne peut pas être utilisé en ameublement car trop fragile). Vous trouverez plus de détails dans la partie : Naviguer par thèmes / Architecture.

   passages Medina Tozeur   Medina tozeur

La feuille du palmier est tressée pour confectionner des chapeaux (très utiles en été, ce chapeau à des qualités indéniables de préservation de la chaleur). Egalement des paniers couffins sont fabriqué en palme. Ils devraient bien remplacer les sacs plastiques car du fait de la défaillance du système de collecte des ordures, les sacs plastiques sont partout dans la nature. La tige de la palme sert à réaliser du mobilier tout comme le tronc. Vous trouverez plus de détails dans la partie : Naviguer par thèmes / Artisanat et dans « Nous soutenir & boutique solidaire » ou vous pouvez acheter et vous faire livrer ces produits. Par cette démarche, nous essayons de préserver ces savoir-faire, les faire connaitre et aider les artisans à développer leurs productions.

A 20 km à l’Ouest de Tozeur, la ville de Nefta avec également une très grande palmeraie. Ici la source qui l’alimente surgit au milieu de ce que l’on appelle « la corbeille de Nefta ». Immense cirque de plus d’un kilomètre de diamètre, il est possible de se baigner dans son réservoir à ciel ouvert (une vraie pisicne aux dimensions olympiques). Une magnifique maison d'hôte authentique se situe en plein centre de la médina : Dar Houidi entre 45 et 65Dt/pers/nuit. Ce petit palais est constitué d'un grand patio avec autour 5 chambres et d'autres possibilités de couchage.

Dar Houidi nefta dans la médina  Corbeille de Nefta

A 20km au nord de Nefta, le décor de cinéma du village de la « planète Tatouine » du film de « la Guerre des étoiles » « StarWars » accessible par route goudronnée en voiture de tourisme.  A 5 km à l’Est, après une piste assez caillouteuse et de « vaguelettes » (pas trop recommandé pour les voitures de tourisme), on peut visiter le site de Ong Jmel (le cou de chameau) concrétion de pierre au sommet d’une colline (lieu de tournage du "Patient Anglais"). Une piste 4x4 au retour permet de passer sur les dunes et une piste aux virages relevés. A 8 km à l’Ouest de Nefta, autre décor de « La guerre des étoiles » avec l’extérieur de « la maison de Lars » dans la platitude assez impressionnante du chott (à 2km de la route à gauche : attention, route non goudronnée donc non praticable en voiture de tourisme en cas de pluie entre septembre et février). Vous trouverez plus de détails dans la partie : Naviguer par thèmes / Décors de films.

Starwars tatouine  Ong jmel

A 20km à l’Est de Tozeur, El Hamma du Jerid (le hammam des palmiers). Comme son nom l’indique, des résurgences d’eaux chaudes sortent de terre à 80°c, puis, refroidis dans des radiateurs, ces eaux sont utilisées pour les bains d’eaux aux vertus thermales (l’eau est à environ 50°c l’été, 40°c l’hiver). Ces hammams sont collectifs : une partie hommes, une partie femmes.

A 60km au Nord-Est d’El Hamma du Jerid, on aborde les 3 oasis de montagne, après avoir traversé le chott el Rahim et ses dromadaires en semi-liberté. Seules les femelles sont laissées à l’état sauvage pour paître librement et mettre bâts. Les mâles, plus dociles, sont utilisés pour les méharées.

Montagnes de Chebika   Oasis chebika

L’oasis de Chebika est alimentée toute l’année par une magnifique source. Il est possible de s'y baigner et faire des bains d’argile verte. Pour en bénéficier pleinement, il est conseillé de le faire en fin d’après midi pour ne pas être submergé de touristes qui eux, ne se baigneront pas. Vous éviterez ainsi de devenir la curiosité locale en vous baignant. Nous y développons actuellement des chambres d’hôtes avec Moustapha (l’hôtel le plus proche est à 10 km à Tamerza par une route magnifique mais très escarpée et sinueuse). Ces chambres seront aménagées dans le village et d'autres dans la palmeraie. Elles seront en partie construites en briques d’argile de la région. Des trekks très intéressants sont à effectuer dans la région (prendre un guide : sentiers non balisés). Vous pouvez rejoindre Tamerza en 4h avec de très belles pierres à voir sur le trajet.

A 10km au Nord Est de Chebika, la ville de Tamerza, son vieux village abandonné, sa palmeraie et ses cascades. Mounir y a créé récement 5 chambres pour vous y accueillir. Egalement très fréquenté par les touristes, il n’est par contre pas recommandé de s’y baigner (la rivière traversant la petite ville). Sur les hauteurs, grand hôtel de luxe à 350Dt la nuit. Sinon, à l’entrée de la ville, il y a un petit hôtel à 40Dt la nuit.

A 8km à l’Est de Tamerza : Mides sa palmeraie et son canyon où fut tournée une scène du « Patient anglais ».

Il est possible de poursuivre vers Metlaoui à 70km pour emprunter le mardi à 10h le fameux train du « lézard rouge » (train du bey de Tunis). Celui ci part pour une excursion au travers des montagnes.

Autre circuit a effectuer, « la route Rommel » : en repartant de Chebika, en prenant à gauche, à 20km du village, prendre à gauche et monter à travers les montagnes pour rejoindre la ville minière de Redeyef (ou depuis Tamerza, continuer sur Redeyef et prendre la route au sud ouest, ou depuis Metlaoui passer par Sagdoud et prendre au nord).

Commentaires

Rester informé

Top